A la découverte de Marseille – A moi la fripe !

Aujourd’hui, balade le long du marché de l’avenue du Prado. Nous avons arpenté cette longue (très longue) rue presqu’en courant précédemment de peur de manquer un rendez-vous faute de la bonne adresse.

Marché de la fripe et des « fringues » bon marché

Mais cette fois-ci nous avons le temps de flâner dans le marché du Prado .

A côté des étals où s’empilent des monceaux de vêtements à 2 ou 3 euros, des stands plus attirants offrent écharpes, tricots ou robes à la mode à des prix défiant toute concurrence.

marché

J’ai la réputation de trouver de quoi m’habiller à moindre prix tout en restant quand même (presque) à la mode. Et là, j’ai trouvé mon bonheur. Le châle qui me faisait envie dans une boutique « chic » du Vieux-Port est passé de 90 euros  à 20 euros sur le marché. Pourquoi s’en priver ? Je ne voudrais pas dénigrer ces jolis magasins qui présentent joliment leurs vêtements élégants mais on sait bien que tout se fabrique en Chine quasiment au même endroit si l’on excepte les très grandes marques (et encore !).

fripeJe sais bien qu’ils ont des charges énormes qui n’ont rien à voir avec les taxes imposées aux marchands de foires. Je sais aussi que mon châle fait partie des surplus, invendus et autres « bébelles » (expression québécoise) récupérés par les petits malins de la mode, mais ce qui me ravit, c’est de ne pas me ruiner pour m’habiller, c’est un choix.

 

Autres articles: